Mohamed Baba-Nedjar est en train de mourir en silence !!!


Mohamed Baba Nedjar

Mohamed Baba-Nedjar est un jeune algérien originaire de Ghardaïa né en 1984 et qui croupit en prison depuis plus de 6 ans. Il est accusé, sans preuve, de meurtre avec préméditation sur un militant local du FFS. Il a été condamné à mort en première instance, puis, suite à son appel, sa sentence a été transformée en prison perpétuité.

Bien que cette affaire date depuis de 2005, elle n’a pas suscité la mobilisation attendue. A part les citoyens de Ghardaïa qui suivent de près le sors de leur compatriote, et quelques militants tenaces des droits de l’homme, il règne un silence assourdissant autour de cette tragédie. Un silence dont l’origine et les causes dépassent ma compréhension. Je n’arrive pas à comprendre comment il y a eu autant de mouvements créés pour soutenir la libération de M. Mohammed Gharbi, qui rappelons-le, a bien commis un meurtre et l’a même avoué, et que presque personne ne parle de Baba-Nadjar, qui n’arrête pas, depuis six ans, de crier son innocence.

Lire la suite

Qu’est ce qui se passe au bois des pins ?


Accrochages entre forces de l'ordre et habitants

D’habitude en Algérie les projets prennent leur temps et les échéances sont rarement respectées. On trouve toujours des excuses pour les reporter, pour les prolonger, pour les suspendre. Il manque toujours des signatures, des documents, des personnes. D’habitude, on a droit à des « revenez après la période estivale », « revenez après le ramadan », « revenez après les élections ».

Et pourtant, au bois des pins à Hydra, les choses semblent marqueur l’exception. Les responsables du projet de destruction du bois et d’installation d’un parking semblent ne pas perdre de temps. Aussitôt la décision prise, les engins sont arrivés pour détruire le bois, déraciner des arbres centenaires, malgré l’objection vive de la population. Miracle, on n’a pas attendu la fin du ramadan, ni de la pause estival pour lancer le chantier. Les réclamations des riverains, personne ne les a écoutés. Et malgré le recours à la justice, aucun moratoire n’a été déclaré afin de revoir la nature du projet et d’en discuter avec la population.

Lire la suite

A Hydra, on cache la misère derrière un parking


Violences policières à Hydra

Hydra, pour ceux qui ne connaissent pas, est le quartier huppé d’Alger. C’est le quartier des ambassades et des belles villas. C’est le quartier où se concentrent les nantis. Sauf que ces privilégiés ne sont pas seuls. Dans ce quartier, on trouve aussi des gens « normaux ». Des enfants du « peuple ». Ces gens là dérangent. Ils font tâche dans ce quartier de privilégiés. Et nos « maîtres », réactifs et très concernés par leur bien-être, ont décidé d’y remédier.

Ainsi, ce quartier a été le théâtre depuis Dimanche 10 juillet d’émeutes entre la populations et les forces de l’ordre, suite à la décision des pouvoirs publics de raser le bois des pins pour y construire un parking. Les habitants contestent le projet, et veulent protéger ce bois aux arbres centenaires, auxquels ils sont attachés et entre lesquels ils trouvent réconfort, ombre et sérénité, eux et leurs enfants. Ils considèrent aussi que la réalisation de ce parking est en contradiction avec la loi interdisant l’exploitation de ce genre d’espace.

Lire la suite