Carnaval fi dechra: Le jour d’après

Bureau de vote à Alger le 10 mai 2012

Hier se tenait l’élection législative en Algérie. Oui, oui… si vous n’êtes pas au courant, il y a bien eu des élections en Algérie. Plus de 40 partis (presque toutes les lettres de l’alphabet) à l’affiche présentaient leurs candidats à la députation. Des partis, pour la plus part, créés pour la circonstance, à la va-vite, sans aucun programme clair, d’idéologies aussi brumeuses que fumeuses, et dont on n’entendra probablement plus jamais parler, du moins jusqu’aux prochaines élections.

Pour moi, qui ai vécu quelques élections algériennes, j’avoue que cette fois, elles ont été particulièrement comiques. D’abord par la nature des candidats, leur niveau intellectuel et leur discours. A regarder certains passages de la compagne, on se croirait presque dans une mauvaise comédie. Hélas, c’est bien la réalité… la réalité algérienne.

Lire la suite

Publicités

Une autre lecture du bilan de Bouteflika


Discours de Bouteflika le 15/04/2011

Lors de son dernier discours, Bouteflika a commencé par dresser un bilan positif de ses mandats à la tête du pays. Ceci s’inscrivait naturellement dans le cadre de la propagande continue du régime, qui n’arrête pas d’essayer de dorer le blason. Cette propagande fonctionne, et je croise souvent des algériens qui n’arrêtent pas de chanter les mêmes louanges de Fakhamatouhou et de son Bilan. Ce comportement m’intrigue toujours. Les gens sont-ils aveugles pour ne plus voir la réalité ! ou se contentent-ils du peu ! C’est limite s’ils ne remercient pas Bouteflika d’être encore vivants. Ce n’est pas ça qu’on attend d’un président tout de même. Un président a pour mission d’offrir le meilleur pour son pays et pour son peuple, surtout si ce pays possède un si grand potentiel humain, géographique et naturel. Qu’est ce que Bouteflika a fait depuis 1999 ?

Lire la suite

Président agonisant d’un pays à l’agonie

Comme beaucoup d’algériens, hier, j’ai écouté le discours de Bouteflika. Ce n’est pas que j’en attendais quelque chose de particulier, mais c’était plus par curiosité. Il faut dire que le peuple ne l’avait pas entendu depuis 2 ans.

Que dire de ce discours. Première nouvelle, le président est encore vivant, bien que le discours ne soit pas retransmit en direct (plusieurs coupures qui indiquent qu’il y a eu un montage). On a eu droit à un discours d’une personne physiquement très faible, par moments, j’avais du mal à comprendre ce qu’il disait. Il paraissait à bout de force, même pas capable de lever les yeux et regarder les algériens en face. Les images d’hier ont tout résumé. Nous avons assisté à un discours d’un président agonisant d’un pays à l’agonie.

Lire la suite