Tag ala men tag (طاق على من طاق)



Engin anti-émeute utilisé pour le déneigement

Du temps est passé depuis mon dernier poste sur ce blog, et depuis rien n’a changé sur la petite planète algérienne. On s’est presque habitué aux tristes nouvelles qui se succèdent. Entre émeutes localisées, tentatives d’immolation de jeunes, ou moins jeunes, désespérés, jusqu’au non-évènement de l’annonce des échéances des [prochaines] élections législatives. Mais voilà que je reviens à ce blog suite à l’actualité liée aux évènements météorologiques que subit une partie de l’Algérie.

Quand bien même l’humain ne peut contrôler ni le ciel ni ce qui en tombe, néanmoins, et grâce aux avancées technologiques, nous disposons aujourd’hui des moyens cognitifs et techniques qui permettent de prévoir, au moins à court terme, les conditions météorologiques avec une surprenante précision, et nous pouvons aussi disposer de moyens de prévenir et régler les problèmes que les aléas du « temps » peuvent provoquer : saler les chaussées, déneiger les axes routiers par ordre d’importance, informer les citoyens, mettre à contribution les forces de l’états, pour rompre l’isolement des villages ou des voyageurs, etc.

Or, voilà plus de trois semaines que le froid Sibérien a gagné l’Europe et une partie de Maghreb, que la neige tombe en abondance sur les hauteurs de l’Atlas Tellien et sur les hauts plateaux, que la vie en est complètement paralysée en Algérie, sans que l’état algérien ne réagisse, sans qu’il joue le seul rôle que personne ne peut faire à sa place : gérer la « crise ». On observe alors des phénomènes plus frappants les uns que les autres, notamment un réseau électrique médiocre qui saute pendant de longues heures voire des journées, au moment où les citoyens en ont le plus besoins, des villages entiers isolés, sans provisions, à cause de routes impraticables, et des véhicules de déneigement indisponibles, au point de les remplacer avec les camions anti-émeute. Ce qui résume un peu la situation : le gouvernement donne beaucoup plus d’importance à son maintien qu’à la sécurité et au confort de ses citoyens. Mais comme le malheur de certains fait le bonheur des autres, dans ce K.O, les prix des aliments de base, des bouteilles de gaz et d’autres marchandises vitales ont flambées, sans aucun scrupule, et bien évidemment sans contrôle.

Cette vague de neige, si elle a caché les détritus sur les trottoirs d’Alger, n’a fait que pointer, encore une fois, l’incapacité des autorités à gérer le pays. Le simple citoyen l’a compris et s’est résigné à se débrouiller par ses moyens sans rien attendre. Du coups, les gens s’organisent, à déblayer les routes, à s’approvisionner des nécessités quotidiennes. Je discutais avec un ami, et on a évoqué le problème des coupures intempestives d’électricité. J’étais drôlement surpris, et d’un autre coté, pas étonné, lorsqu’il m’a répondu, que de son côté le problème était réglé. Mon ami a fait l’acquisition d’un groupe électrogène. Alors je me suis posé la question : c’est quoi la suite ? Faudra-t-il que chaque citoyen se creuse aussi son puits d’eau et de gaz, pour être sûr qu’en cas de neige, ou d’autre chose, il ne crève pas ?

Le constat, amer, est là. Malgré des caisses pleines, malgré les milliards, l’état est absent, et le peuple est livré à lui même !!! Mais, jusqu’à où, car ça touche de plus en plus de secteurs (éducation, sécurité, justice, etc.) et jusqu’à quand ?

Publicités

2 Responses to Tag ala men tag (طاق على من طاق)

  1. cherrad says:

    Un grand merci. Cet article est comme un baume et permet d’atténuer un peu la souffrance et la colère de se savoir impuissant devant une situation des plus absurdes. Nous ne sommes pas à une absurdité près, va-ton me rétorquer. L’absurdité totale c’est qu’un peuple parmi les plus rebelles au monde se voit transformer en une masse informe faite de soumission et de renoncement! Arrêtons donc ce marasme, réveillons-nous, pour nous, pour nos enfants et nos petits enfants, pour l’Algérie: elle ne mérite pas ça!!!

  2. The Matrix says:

    Je vois qu’une erreur s’est glissée dans l’article:

    sans que l’état algérien ne réagisse

    Il n’y a pas d’état en Algérie…C’est un pouvoir pourri

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s