La démocratie par la communication


Le Préseident d'APC de Zeralda sur Youtube

Jusqu’à récemment, l’état avait le monopole des médias dits lourds (TV, Radio, presse écrite). Certes, il existe des journaux plus ou moins indépendants, mais ils sont trop souvent contraints de ne pas dépasser dans leurs critiques une certaine ligne rouge. Les journalistes en Algérie, comme dans tous les pays arabes, se retrouvent alors non seulement à subir la censure éditoriale, gouvernementale, mais aussi à exercer leur propre autocensure, de manière plus ou moins consciente et plus ou moins bien vécue. La fermeture du Journal Le Matin, et l’emprisonnement de sont directeur, Mohammed Benchicou, pouvait être vu comme un avertissement pour les autres. Du coup, les opposants n’avaient pas trop accès aux médias pour s’exprimer librement, défendre leurs positions, ou tout simplement se défendre.

Je pense que ce constat est en train de changer, et ceci grâce à Internet. Le meilleur exemple est celui du maire de Zeralda qui a posté deux vidéos où il défend son bilan, et où il se défend contre les attaques dirigées chaque jour contre lui. Personnellement, je n’ai pas suivi le dossier, et je ne connais pas bien la réelle histoire de la mairie de Zeralda. Néanmoins, je tiens à saluer son geste et j’espère qu’il sera suivi et par les autorités et par les simples citoyens qui peuvent, à leur niveau, rapporter les faits et les dépassements, exercer ce que l’on appel du « journalisme citoyen ».

J’en profite aussi pour saluer la chaîne Youtube « ALGERIAGOV », initiative créée par des internautes algériens avec l’idée de rassembler des vidéos parlant de l’Algérie en général et de la politique algérienne en particulier. Elle permet aussi de débattre, argument contre argument, de sujets intéressants les algériens, en Algérie et ailleurs, loin des rancœurs et des débats stériles.

Publicités

2 Responses to La démocratie par la communication

  1. Ali Bekki says:

    merci mon frère, vive l’Algérie et les Algériens libres, ton frère Ali

    ALGERIAGOV

  2. Ping: Le maire qui en avait dit trop ! « Algeria Justitia جزائر العدالة

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s