Président agonisant d’un pays à l’agonie


Comme beaucoup d’algériens, hier, j’ai écouté le discours de Bouteflika. Ce n’est pas que j’en attendais quelque chose de particulier, mais c’était plus par curiosité. Il faut dire que le peuple ne l’avait pas entendu depuis 2 ans.

Que dire de ce discours. Première nouvelle, le président est encore vivant, bien que le discours ne soit pas retransmit en direct (plusieurs coupures qui indiquent qu’il y a eu un montage). On a eu droit à un discours d’une personne physiquement très faible, par moments, j’avais du mal à comprendre ce qu’il disait. Il paraissait à bout de force, même pas capable de lever les yeux et regarder les algériens en face. Les images d’hier ont tout résumé. Nous avons assisté à un discours d’un président agonisant d’un pays à l’agonie.

Dans la première partie du discours, le président s’est auto-congratulé sur les réalisations, comme par exemple le fameux mythe des 1 million de logements qu’on nous sert à chaque occasion, et d’avoir rendu la paix au pays (Le soir même une dizaine de militaires se font tuer dans la région de Tizi Ouzou). Une deuxième partie consacrée aux promesses: promesse de combattre la corruption, promesse de réformer la constitution et la loi électorale, promesse d’ouverture politique, et plein d’autres auxquelles lui et le pouvoir algérien nous ont habitués depuis des années. Comment croire un président qui mène une compagne antidémocratique depuis 1999 ? Et comment croire un homme qui n’a même pas la décence de laisser sa place à cause de son état de santé ?

Crédit: caricature de Ali Dilem

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s