Bel exemple, dites-vous ?!


Hier s’est déroulé l’évènement TEDxAlger, et selon les échos cela a été une belle réussite, malgré que la transmission en directe sur le web, le « live streaming »,  n’ait pas fonctionné, suite à un problème technique (Algérie Télécom quand tu nous tiens  …).

L’évènement a été organisé par des étudiants dans une école d’Ingénieur à la périphérie d’Alger (ESI). Un public divers a été au rendez-vous, essentiellement des jeunes et des étudiants venus nombreux pour apprendre.

Jusque là tout va bien. Pourtant, l’évènement a été ponctué, selon moi, par un bémol. Un des intervenants est venu raconter une expérience particulière pour le contexte. Cet homme est venu expliquer comment il avait « réussi » dans une aventure commencée par une Harga (immigration clandestine, illégale). Je ne blâme pas cette personne, et tant mieux si elle a pu s’en sortir, mais ce qui me dérange le plus c’est que l’on vienne partager ce genre d’histoire dans ce genre d’évènement. Et ce qui me dérange encore plus c’est l’accueil que lui a réservé le public, composé en majorité de jeunes âgés entre 18 et 24 ans, qui d’après les témoignages ont montré un intérêt particulier et une attention vive pour son exposé. Je trouve maladroit et irresponsable de la part des organisateurs, et déprimant de la part du public, de considérer ce genre d’histoires comme étant presque un modèle de réussite, comme si le message était d’encourager les jeunes à devenir des Harraga !!

Les exemples de réussite de citoyens algériens, cadres, entrepreneurs, chercheurs, artistes et autres ne manquent pas pourtant, et je pense que l’on pouvait facilement se passer d’un tel exemple, mais alors pourquoi offrons-nous ainsi des perspectives aussi douteuses qu’illégales à notre jeunesse ???

via chojon

Publicités

10 Responses to Bel exemple, dites-vous ?!

  1. Bonjour, intéressante vision. On peut y voir aussi une histoire « banale » que nombreux connaissent avec toutes les difficultés rencontrées dans son exil, sa quête pour habiter sa culture et croisées d’autres cultures qui font de lui un artiste aux frontières des cultures arabo- andalouses, son besoin de nouer des liens entre ses racines et l’environnement dans lequel il évolue, son besoin de retrouver un lien avec le public algérien; bref des propos exprimés à plusieurs reprises dans son texte et ses chansons.

  2. Ah j’oubliais : sur une journée entière avec autant d’intervenants : vous avez retenu que ça ? Un bémol ? Est-ce vraiment proportionnel ? Est-ce vraiment la tonalité de tous les messages ?

    • Sami says:

      Je trouve l’évènement intéressant, et j’espère sincèrement qu’il se reproduira, sous la forme TEDx ou autre. Seulement, comme cet évènement est sensé donner des perspectives à nos jeunes, je vois mal comment une expérience de « Harraga » dans le contexte actuel en Algérie, peut-elle ne pas donner de faux espoirs à nos jeunes qui broient assez du noir comme ça (Les « Harraga » en petites barques qui coulent en méditerranée, y en a déjà de trop).

  3. Vous avez entièrement raison : vous avez vu et entendu que ça. C’est une histoire de verre à moitié plein et à moitié vide. Si vous n’avez entendu et retenu que ça … effectivement tous les autres messages étaient occultés.

  4. Le mot est une chose la forme une autre : je ne vois aucun autre message dans votre article . 1 seul positif : « selon les échos cela a été une belle réussite » et 70% sur le bémol

  5. nazim says:

    salut Mme fadhila Brahimi…moi personnellement j’ai pas pu rester voir au tedX Alger par projecteur dans les 2 autres salles pour une simple raison …ben même si c’est super intéressant de parler de technologie ,moi je préfère voir une conférence de mark zuckergerg ou de Stive Jobs ou de Joshua Davis en HD sur youtube plutôt que de voir en projecteur une conférence qui se déroulait a 50 maitres de la ou j’étais …SVP si vous organiser un événement …choisissez une sale plus grande même si ça veux dire rester sur les escaliers … ce que j’ai espéré du tedX étais surtout l’esprit cool …une conférence en projecteur …ce n’est pas cool 😦
    merci…

  6. fbrahimi says:

    @nazim Bonsoir,
    1er je ne suis pas l’organisatrice mais ce TEDxAlger a été porté d’une main de maître par les étudiants du Club ETIC. Le 2eme TEDx au monde depuis la création des TEDx (2ans) organisés par des étudiants. Un point à souligner et à mettre en exergue, il me semble. Car c’est une belle preuve de courage.
    2nd Tous les TEDx répondent à une règle: cf le cahier des charges et tous les descriptifs des TEDx dans le monde entier : une salle de 120 pers. uniquement. et personne dans les marches d’escaliers. C’est une règle, un principe imposé dans le cahier des charges. Là le Cloub ETIC a souhaité géré les frustrations d’une petite salle imposée en mettant deux autres amphis en duplex. Mais la technologie n’a pas été au rdv. C’est effectivement dommage. Dommage d’avoir souhaité faire plus afin d’offrir plus d’accessibilité qu’autorisée.
    Malheureusement, ce qui se voulait être un effort pour donner plus d’accès , est perçu totalement à l’envers.
    Peut être que le Club ETIC aurait du se contenter d’appliquer la règle avec seulement 120 places dans l’auditorium afin d’éviter des frustrations et des mécontentements … mais en donnant une dimension huit clos à l’événement.
    Parfois en voulant faire bien on arrive au résultat inverse escompté. C’est le cas. Les critiques d’avoir souhaité faire plus que la règle.

  7. nazim says:

    Resalut
    en effet vous m’avez mal compris, je comprend très bien les difficultés d’organiser un événement car je travail dans le domaine , je n’ai pas demander l’anarchie mais une salle plus grande, si je vous dis ça c’est parce que j’étais très heureux du TedX Alegria car c’est un événement très connu même avant d’être organiser en Algérie mais j’étais déçu par la projection car comme vous le savais une conférence c’est surtout un esprit et un contact direct surtout dans le Domain de la technologie .
    maintenant vous me dite que c’est la règle ,ben moi je n’ai rien a dire 🙂

    • Bonjour, vous aussi vous mal mal comprise Je n’ai pas parlé d’anarchie ; jamais. J’ai simplement expliqué que partout dans le monde le TEDx impose un nombre limité de participants et particulièrement pour le premier. Le dernier TEDxParis, les places ont été vendues (ici c’était gratuit) en moins de 6 minutes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s