Psychose algérienne


l’actrice Janet Leighdans le film d'Alfred Hitchcock, Psychose

Je me trompe peut être, mais j’ai l’impression que le peuple algérien est divisé en deux parties majeures (avec une troisième catégorie que je considèrerais comme infime et dont je ne parlerai pas ici). La première partie, que j’appellerai la partie passive, se contente de vivre au quotidien, de gagner sa vie pour nourrir sa famille, sans se soucier de la politique. Cette partie du peuple croit que c’est le destin (el mektoub) qui a décidé de son sort et qui lui inflige ses misères, que c’est ainsi, et qu’on ne peut changer les choses.
L’autre partie de la population, plus concernée et plus politisée, voulant le changement de toute ses forces, connait quant à elle un autre handicape, celui de voir le mal partout. Cette partie pense qu’on est TOUS et TOUS LE TEMPS surveillés, et que tout le monde, ou presque, est agent du gouvernement. Ce comportement s’observe davantage sur les réseaux sociaux. L’anonymat aidant, les accusations fusent dans tous les sens. Des accusations assortis parfois d’injures. On taxe à tout va d’islamiste, d’agent DRS, de RCDiste (devenu l’insulte suprême, à croire que le RCD est responsable de tous les maux du pays), d’allié de la France, … etc. Cette paranoïa permanente, empêche malheureusement, la plus part du temps, tout échange apaisé et constructif, disperse les efforts, et coupe l’élan des débats et de la réflexion. Même les personnes sensées prêcher des valeurs démocratiques, tombent dans ce piège, en s’excluant mutuellement, dès qu’il y a une divergence d’opinion ou de courant politique.

Mais, Pourquoi tant de suspicions ? Pourquoi les algériens ne peuvent-ils pas débattre dans un environnement serein, sans s’accuser, sans s’exclure? L’algérien est-il intolérant par nature ? Ou est-ce le signe de la réussite de l’appareil sécuritaire, qui serait parvenu et brillamment dans au moins un domaine: l’installation de la peur de la manipulation permanente. Ce qui est sûr, c’est que cette paranoïa, cette psychose et cette ambiance d’intolérance généralisée ne servent aucunement la cause du peuple, pire, elles handicapent tous ces efforts pour se libérer et le réduisent à une quasi-paralysie.

Publicités

One Response to Psychose algérienne

  1. Lyes Akram says:

    Salut, je suis heureux de te (me) lire.
    Ajoute-moi sur facebook et l’on discutera un peu pour murir nos idées…
    Salam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s